Hôtel de charme***
Allée du cœur - Ziotte - 97 126 DESHAIES - GUADELOUPE
Tél : 05 90 28 41 71 – Fax : 05 90 28 54 43
e-mail : caraibbayhotel@free.fr - Site Internet : www.caraib-bay-hotel.com
Cyclone
"...Un merveilleux soir où l'alizé soufflait avec sa plus
exquise douceur..."
Pierre Loti
Les quatre éléments


"Vientos Alisios" disaient les conquistadores pour
désigner ce vent régulier qui, venant de l'Est, tempère délicieusement la fournaise tropicale à longueur d'année.
Mais parfois le Dieu Guatémaltèque "Hurakan" s'en empare et souffle alors une colère à renverser les Mondes.
C'est ainsi que l'eau caressante peut devenir violence.
La tradition raconte que c'est peut-être "yemaya", la grande déesse africaine de la mer qui a traversé l'Atlantique "à fonds de cale" avec ses enfants enchaînés.
Ici encore la Terre nourricière rencontre le feu des fureurs telluriennes; la Soufrière n'est qu'assoupie. De ses entrailles jaillissent des vapeurs sulfureuses et des eaux brûlantes, sourdent jusqu'à la mer, à l'Ouest, près de Bouillante, la bien nommée.
Ainsi en Guadeloupe, les éléments tantôt s'harmonisent, tantôt s'affrontent et s'entre-déchirent; un peu comme les hommes qui font et défont l'Histoire des peuples selon leurs intérêts, leur orgueil ou leur grandeur d'âme.

"hurakan" et cyclone "

J'aime notre mer bleue et sa tempête ardente, J'aime des soleils chauds la lumière abondante, J'aime l'air embaumé des tièdes suereries
Et sous les tamarins les longues causeries... "
Poirié Saint-Aurèle 1833

Cyclone
On leur avait donné à une époque des prénoms de femmes.
Comment pourrait-on accepter que Flora, Édith ou Héléna fussent si dévastatrices?
On pensa que cene violence s'accorderait mieux avec la virilité, alors on décida l'alternance.
Aussi, en toute cohérence le dernier porta-t-il le nom d'un poéte ! Hugo fut terrible en septembre 1989. Il souffla à plus de 300 km/h. Mais la vérité oblige à préciser que ces terreurs tropicales ne sont pas fréquentes (on n'en compte que 6 depuis 60 ans) et qu'elles se contentent de frôler les Petites Antilles.