Hôtel de charme***
Allée du cœur - Ziotte - 97 126 DESHAIES - GUADELOUPE
Tél : 05 90 28 41 71 – Fax : 05 90 28 54 43
e-mail : caraibbayhotel@free.fr - Site Internet : www.caraib-bay-hotel.com

La Flore de la Guadeloupe

Sous l'action de la chaleur et de l'humidité, les formes
s'étirent et se gonflent avec exagération au point
de prendre par fois des allures monstrueuses.
Ce fut le cas des arbres, des fruits et des légumes,
rien d'étonnant à ce que les fleures de la
Guadeloupe prennent naturellement des
proportions tout aussi extravagantes.

En métropole, offrir une rose à sa femme est une attention délicate appréciée comme un acte de tendresse et d'amour. Le même geste aux Antilles ne sera jamais interprété de cette façon, la rose ne dégage, ici, aucun parfum, elle est lourde comme un rouleau à pâtisserie et rappelle ce plastique mou et luisant dont on fait des bassines.
Sans plus de poésie ni d'odeur les lavandes (alpinias et les tulipes (fleurs du tulipier d’Afrique) concurrencent par leur poids et la violence de leurs couleurs, ces immenses" fleurs " caoutchouteuses qui jaillissent en forêt du coeur des balisiers.
Sauvages ou ornementales, les fleurs se retrouvent partout dans le paysage des îles et prennent les formes les plus étranges.
Elles transforment les flamboyants en de gigantesques bouquets écarlates. Les fleurs blanches des grands lys des Antilles éclatent en feu d'artifice au dessus des tombes dans les cimetières.
Les anthuriums dressent leurs pistils provocants au milieu d'une inflorescence rigide en forme de cœur.
La géométrie rayonnante de la fleur de la passion semble obéir à une formule mathématique.
Les orchidées exhalent des parfums suaves dans la montagne, les unes s'ouvrant en grappes roses aux arrondis rassurants, les autres, au contraire, présentant des" crochets" agressifs au bout desquels les gouttes de rosée paraissent devenir venin (une espèce tigrée de taches violettes s'appelle scorpion.
Les fuchsias sauvages pendent en altitude leurs clochettes rouges, tout comme l'herbe-mal-de-téte, le long des côtes sèches, dont les feuilles appliquées sur le front est un remède souverain contre les migraines. La fleur du fruit à pain, une fois confite dans le sucre est une friandise délicieuse alors que les jolis pétales jaunes de l'alamanda constituent un poison violent dont il faut mettre en garde les enfants.
Les fleurs délicates des cactus-cierges font les délices des oiseaux marins, tandis que celles des cactus téte-à-l'anglais prennent la forme de pompons de velours rouge hérissés de piquants qu'il serait bien difficile à digérer...
Les hibiscus, les bougainvilliers, les crotons, les sandragons, les poinsettias, les dragonniers, les caoutchoucs, les cactus à raquettes etc., toutes ces plantes que l'on regarde d'ordinaire en appartement dans les zone tempérées, se multiplient avec aisance sous le soleil de la Guadeloupe, à un point tel qu'elles constituent des haies impénétrables autour des jardins et des maisons.
Il n'en est pour preuve de cette santé végétale exceptionnelle, que l'exemple spectaculaire du bois du gommier rouge, dont on fait des piquets de bannière et qui reprennent aussitôt racine une fois plantés en terre on l'appelle aussi gommier barrière.

acajou
alamandas
aloe
alpinias
ananas montagne
anthuriums
balisiers
bananier
bois de rose
bougainvillées
cacaoyer
cactus raquette
cactus tete à l'anglais
cafeier
cannelier
caoutchouc
cierge
cocotier
corossole

courbaril
crotons
datura
dragonier
flamboyant
Frangipanier
fruit à pain
fuchsias
gommier blanc
gommier
goyavier
herbe mal de tete
hibiscus
ignames
lys
mancenillier
manguier
manioc
Melon
oiseaux du paradis
orchidées
paletuvier
papayes
passion
patates douces
piment
poinsettias
raisinniers
roses de porcelaine
sandragons
vanillier